Damon COMPAGNIE LYRIQUE

La Compagnie Lyrique

Depuis sa création en 2003 par le chef d’orchestre américain David Stern, la compagnie lyrique Opera Fuoco, composée d’un atelier lyrique de très haut niveau et d’un ensemble orchestral constitué de talentueux musiciens jouant sur instruments d’époque, s’attache à présenter un répertoire allant du milieu du XVIIIème siècle à la musique d’aujourd’hui.

 
L’Atelier Lyrique

David Stern, accompagné de son équipe musicale, se consacre à un travail approfondi avec de jeunes chanteurs professionnels, leur proposant des master classes avec la collaboration régulière avec de grands professionnels du thème étudié aboutissant à des concerts-rencontres présentés dans des lieux prestigieux tels que le Mona Bismarck American Center (Paris 16ème), le Musée Marmottan-Monet (Paris 16ème), le Théâtre Rive Gauche (Paris 14ème) ou la Bibliothèque Paul-Marmottan (Boulogne-Billancourt). Opera Fuoco fait également participer les jeunes artistes de son atelier lyrique à des productions scéniques d’envergure données dans des salles emblématiques de l’art lyrique en France ainsi qu’à l’étranger.

 
 
L’Orchestre

L’orchestre d’Opera Fuoco, fondé en 2003, est un ensemble à taille variable selon le répertoire joué, qui se consacre particulièrement à mettre en valeur l’éclat et la couleur d’instruments d‘époque et à souligner l’interprétation du répertoire vocal. Sous la direction de David Stern, l’orchestre se donne pour mission de saisir l’esprit de la musique de chambre et la théâtralité du répertoire baroque et classique,  du bel canto ou encore du répertoire contemporain.

 
 
En savoir plus

Opera Fuoco se produit dans de nombreux festivals nationaux (Festival des Grandes Voix) et internationaux (Festival Baroque de Shanghai). Elle s’est également produite au Théâtre des Champs-Elysées, à la Cité de la Musique de Paris, au Wiener Konzerthaus, au Concertgebouw d’Amsterdam, aux Festivals de Lucerne et Evian, au Festival Lufhansa de Londres, à la Philharmonie de Hong Kong et dans de nombreuses maisons d’opéra telles que Metz, Rouen, Reims, Orléans ou La Rochelle.

Opera Fuoco se produit dans de nombreux festivals nationaux (Festival des Grandes Voix) et internationaux (Festival Baroque de Shanghai). Elle s’est également produite au Théâtre des Champs-Elysées, à la Cité de la Musique de Paris, au Wiener Konzerthaus, au Concertgebouw d’Amsterdam, aux Festivals de Lucerne et Evian, au Festival Lufhansa de Londres, à la Philharmonie de Hong Kong et dans de nombreuses maisons d’opéra telles que Metz, Rouen, Reims, Orléans ou La Rochelle.

 

Opera Fuoco a collaboré avec des solistes de renom, tels que Karine Deshayes, Vivica Genaux, Ann Hallenberg, Danielle DeNiese, Paul Agnew, Markus Werba, Lisa Larsson ou Guillemette Laurens. L’ensemble a vocation à interpréter aussi bien le grand répertoire que des œuvres relativement méconnues. C’est ainsi qu’Opera Fuoco a enregistré pour le label ZigZag / Outhere l’opéra Zanaïda de Johann Christian Bach, redécouvert depuis peu et récompensé par le Choc Classica ou encore les disques Semele et Jephtha de Haendel ainsi que l’album des Cantates romantiques avec Karine Deshayes sorti en janvier 2014.

 

Parmi les évènements marquants des dernières saisons, la production scénique de Zanaida de JC Bach a connu un grand succès et a tourné dans plusieurs pays européens. Cosi Fanciulli, création mondiale commandée par Opera Fuoco, a été l’événement majeur de l’année 2014, donnant lieu à de nombreuses représentations au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines et au Théâtre des Champs-Elysées.  En janvier 2015, L’Elisir d’Amore de Donizetti est donné au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, un parfait exemple de la force de l’Atelier Lyrique d’Opera Fuoco, donnant de grands rôles à de jeunes chanteurs et continuant d’encourager la carrière d’anciens chanteurs de la troupe en leur permettant de se produire sur des scènes nationales.

 

Opera Fuoco élargit sa présence internationale depuis quelques années, en Chine tout d’abord, en ayant présenté Giulio Cesare de Handel et Didon & Enée de Purcell en décembre 2014 lors de l’inauguration du Festival de musique baroque de Shanghai et Alcina de Handel lors de la 2ème édition ; mais aussi en Allemagne à l’occasion du Festival Telemann, après un Orpheus remarqué en 2010, le Damon de Telemann, mis en scène par Aron Stielh, co-produit par le Telemann Zentrum et le théâtre de Magdeburg a rencontré un grand succès, en mars 2016.

 

Les prochains projets phares d’Opera Fuoco sont l’enregistrement d’un nouveau disque au début de l’année 2017 avec trois solistes de trois générations de son Atelier Lyrique ; et le projet Bach +, mêlant concerts avec l’Orchestre et les jeunes solistes de l’Atelier Lyrique à la Philharmonie de Paris et au Carré Bellefeuille de Boulogne-Billancourt ; actions pédagogiques dans des classes de la Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne et du Val d’Oise ; et répétitions avec les spectateurs-amateurs présent lors du concert du 4 juin 2017 à la Philharmonie afin de les faire participer au concert.

 

PRESSE

 
Vincent Borel – Opera Magazine
 

L’Orchestre d’Opera Fuoco, placé sous la baguette de son chef fondateur, l’Américain David Stern, possède la facture sonore idéale sollicitant chaque pupitre en solo. Ils sont remarquables.

 
Philippe Alexandre Pham – Classique News
 

Opera Fuoco réinvente l’idée d’une équipe d’opéra : à la fois laboratoire, pépinière, fabrique vocale… C’est un collectif qui depuis quelques années a acquis une identité renforcée grâce à la conjonction des talents complémentaires et distincts.

 
Jacques Duffourg – Appogiature

Opera Fuoco, c’est non seulement une phalange, mais encore une académie, un atelier, une pédagogie (des classes de maître, donc) et une géométrie totalement variable. (…) Au pupitre, une âme bien née du nom de David Stern, auteur d’une direction qui restera l’une des plus belles que nous ayons entendues dans ce répertoire, sur de magnifique instruments originaux.

 

David Stern, fondateur et âme d’Opera Fuoco, c’est en quelque sorte McGyver au pays des Philharmonies. Son couteau suisse, son ingéniosité, disons-le sa malice, il les met – en sus de ses talents artistiques stricts (mais si vastes) – à la disposition de la plus noble des attitudes : la transmission. Stern est un passeur, et ce n’est pas sa très remarquable présentation des différents compositeurs fêtés ce soir, qui mettra en porte-à-faux ses dons de partage, son goût de la noble vulgarisation, son amour de la jeunesse – son humour, aussi.

 
Sabino Pena Arcia – ClassiqueNews // Cosi Fan Tutte

Opera fuoco sous la baguette de David Stern est un orchestre d’une éclatante théâtralité. (…) Les bois ont une candeur et une précision étonnantes, les cordes une éblouissante vivacité.

 
© Meredith Mullins
© Meredith Mullins
© studio CLASSIQUENEWS 2016