L’Elisir d’Amore de Donizetti

Présentation

Au-delà de la truculence des situations, l’efficacité comique de L’Elisir d’Amore de Gaetano Donizetti repose sur un harmonieux mélange de farces et de touches plus sentimentales, faisant toute la richesse de cet opéra au goût doux-amer qui fait la part belle aux miracles de l’amour… et de la musique.

 

Dates et lieu

16 et17 janvier 2015

Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines

Distribution

Adina – Vannina Santoni

Nemorino – Sahy Ratianarinaivo

Belcore – Oded Reich

Dulcamara – Hyalmar Mittroti

Gianetta – Eleonora de la Pena

Chœur – Ensemble vocal de Saint-Quentin-en-Yvelines

 

Direction – David Stern

Orchestre – Opera Fuoco

 

Partenaire

 

TSQY

 
 

PRESSE

 
David Le Marrec – Carnet sur sol

Une bonne soirée sur le plan vocal, très agréable … sans phénomènes — exactement ce que je cherchais, l’œuvre toute nue, pas occultée par le cirque de voix peu appropriées ou très typées, au milieu d’un public qui n’attend que les aigus interpolés. (…) L’ Adina de Vannina Santoni est tenue de bout en bout, aussi bien sur le plan du bel canto que de l’expression. Le rôle, l’air de rien, est redoutablement exigeant et complet (mêlantsillabando, cantabile, agilité, récitatifs centraux, vis comica)… et elle en maîtrise tous les aspects.
Pas de phénomènes ? C’est compter sans Oded Reich : voilà une voix parfaitement franche, sonore sans effort, tellement bien assise et tranchante qu’elle autorise toutes les fantaisies…. Il est rare d’entendre des chanteurs qui ne luttent pas avec leur instrument, mais le possèdent tout entier.