Zanaïda de JC Bach

DISTRIBUTION

Zanaida – Sara Hershkowitz

Roselane – Chantal Santon

Osira – Vannina Santoni

Tamasse – Marina de Liso

Mustafa – Pierrick Boisseau

Cisseo – Daphné Touchais

Silvera – Julie Fioretti

Aglatida – Majdouline Zerari

Gianguir – Jeffrey Thompson

 

Direction – David Stern

Orchestre – Opera Fuoco

 

Présentation

Zanaïda de Johann Christian Bach, opéra que l’on pensait perdu et retrouvé récemment dans la collection d’un particulier, est un opus monumental de l’œuvre du compositeur. Opera Seria dont le livret raconte les intrigues politiques et amoureuses entre la Perse et la Turquie, il suscita à sa création londonienne un grand engouement à la fois pour son style « galant » et pour les formidables innovations de son orchestration.

 
 

EXTRAITS

 

Mustafa

Pierrick Boisseau

Aria Mustafa (Acte I)

 

Zanaida, Mustafa, Tamasse, Roselane

Quartetto (Acte I)

 

Zanaida

Sara Hershkowitz

Aria Zanaida (Acte I)

 

Zanaida

Sara Hershkowitz

Aria Zanaida (Acte III)

 
 
 

PRESSE

 
Jérémie Bigorie – Choc de Classica

La direction de David Stern d’un dynamisme ravageur trouve d’emblée le juste rythme dramatique sans que les nuances aient à en pâtir. Opera Fuoco répond comme un seul homme en une savoureuse symphonie de timbres.

 
 
Emmanuelle et Jérôme Pesqué – ODB

Ce disque bénéficie d’un naturel et d’une spontanéité souvent rares dans les entreprises de résurrections d’ouvrages oubliés… (…) David Stern s’ébroue avec maestria dans cette partition colorée, créant un écrin chatoyant autour des voix, et couronnant les élans vocaux d’un paraphe nerveux. Opera Fuoco est un merveilleux conteur dont on boit les paroles qui nous entraîne d’un récitatif ductile et sinueux à la plénitude de tableaux chatoyants et délectables dont l’intelligence séduit.
L’orchestre, au jeu tour à tour corrosif, séraphique ou triomphant – avec ses cors et ses trompettes baroques d’intonation parfaite – n’était pas en reste et permit à cette soirée exceptionnelle de figurer au nombre des sommets interprétatifs indiscutés de cette édition 2009 du festival.

 
 
Yvette Canal – On Mag

Sara Hershkowitz tient le rôle éponyme avec beaucoup de sensibilité et de force, Chantal Santon est une Roselane, belle-mère dominatrice très convaincante. Le chœur final est superbe. Quand aux instrumentistes et à leur chef, Davis Stern, qui les mène tambour battant avec beaucoup d’élan, ils sont excellents. Au total un magnifique album, au livret bilingue parfait, qui nous ressuscite une œuvre qui ne demandait qu’à être découverte.

 
 
Claude Ollivier – Radio Notre-Dame

Ce livret est magnifié par une musique construite, lumineuse et vivante bien mise en place par une équipe de jeunes chanteurs. Un beau moment d’Opera Fuoco à découvrir

 
 

Partenaires

Zig ZAg

 

Outhere

 

FCM

 

DGCA

 

TSQY

 

OperaF_logoAnenberg

 

Bachfest