Menu Fermer

L’ATELIER LYRIQUE

©John Zougas

Opera Fuoco offre une expérience unique et personnalisée aux jeunes chanteur.euse.s issu.e.s des conservatoires et en cours de professionnalisation. Iels ont l’opportunité de travailler avec David Stern ainsi qu’avec des chanteur.euse.s reconnu.e.s et des metteur.euse.s en scène expérimenté.e.s. Dans le cadre de l’Atelier Lyrique, iels se produisent aussi bien lors de master-classes et de récitals que pour des concerts avec orchestre et des opéras mis en scène. Le répertoire interprété est varié, il couvre plusieurs siècles et genres musicaux : baroque, classique, jazz, comédie musicale, musique contemporaine… 

En 2008, Opera Fuoco a commencé à développer son programme de jeunes artistes, non pas comme une académie, mais comme une compagnie professionnelle pour les jeunes chanteur.euse.s engagé.e.s pour une période de trois à quatre ans. Au cours de leur parcours au sein d’Opera Fuoco, les jeunes artistes se sont produit.e.s sur des scènes renommées en France et à l’étranger, et ont enregistré pour les labels Arion, Outhere/Zigzag et Aparté. De nombreux membres d’Opera Fuoco ont ensuite interprété des rôles principaux ou secondaires dans les plus grandes maisons d’opéras et les festivals du monde. Au cours de ses 15 années d’existence, ce programme pour jeunes artistes a formé environ 50 chanteur.euse.s de 15 pays. 


Master classes et workshops


Les master-classes et ateliers se déroulent dans divers lieux franciliens, tels que l’Opéra de Massy ou encore des musées (l’auditorium du Petit Palais, le Musée Monet Marmottan, ou bien le Musée de la Renaissance à Ecouen), des centres culturels ou des bibliothèques. Les master classes se concentrent généralement sur un genre musical, comme le Baroque français, le Lied allemand, le Bel Canto italien, l’Art Song américain ou le jazz ; elles s’étalent sur quatre jours, au terme desquels a lieu un concert-rencontre.
Les workshops consistent en une étude musicale et dramatique approfondie d’une seule pièce, en collaboration avec un.e metteur.euse en scène ou un.e chorégraphe, souvent en vue d’une production d’envergure.

©Benoît Auguste

Les concerts avec orchestre et productions mises en scènes


Durant leurs trois années de présence dans la compagnie, les chanteur.euse.s de l’Atelier Lyrique ont l’occasion d’interpréter plusieurs programmes lors de concert ou d’opéras de grande envergure avec l’Orchestre Opera Fuoco dirigé par David Stern. Opera Fuoco a de nombreux partenaires en France, en Europe et en Asie, notamment l’Opéra de Massy, la Philharmonie de Paris, Les Grandes Voix, le Beethovenfest de Bonn, le Bachfest de Leipzig, le Beijing Music Festival et le Shanghai Baroque Festival. Les chanteur.euse.s de la compagnie ont travaillé avec de nombreux metteur.euse.s en scène de renom en France et en Allemagne. Certaines productions ont amené les jeunes artistes à travailler avec des orchestres internationaux tels que le Swedish Chamber Orchestra, le Hong Kong Philharmonic et l’Orchestre de la radio NDR à Hanovre toujours sous la direction de David Stern.

PIANO & CONTINUO


Opera Fuoco travaille également avec des pianistes et des chef.fe.s de chant tel.le.s que Charlotte Gautier, Stéphane Petitjean, Karolos Zouganelis, des clavecinistes tel.le.s que Kenneth Weiss, Clément Geoffroy et Nora Dargazanli, les violoncellistes Jérome Huille et Hilary Metzger, le théorbiste André Henrich et le violiste de gambe Jay Bernfeld, continuiste de la compagnie de 2003 â  2018.

MENTORING


David Stern propose aux jeunes talents des séances de travail individuelles afin de les préparer pour leurs auditions et concours mais aussi les assister dans leurs choix de répertoire.
Les chanteur.euse.s de l’Atelier Lyrique participent également aux projets d’actions culturelles d’Opera Fuoco, et travaillent avec des enfants et des chanteur.euse.s amateur.rice.s en région parisienne. Que ce soit en racontant un livret d’opéra ou en exposant de nouvelles audiences aux voix lyriques professionnelles, iels développent des compétences en communication, vivent de nouvelles expériences artistiques, et découvrent le pouvoir de la musique comme outil éducatif. 


TÉMOIGNAGES

Vous avez des voix sublimes… C’est vraiment des bijoux !
KAIJA SAARIAHO – COMPOSITRICE
David Stern et Jay Bernfeld sont révolutionnaires dans leur façon de faire de la musique, avec un niveau d’exigence incroyablement haut, combiné avec un sens de l’humour et une grande humanité. Ils m’ont appris que l’essence de la musique se trouve en savourant le texte, en faisant attention à chaque minute, mais par-dessus tout, elle est dans l’expression de la joie.
SARA HERSHKOWITZ – ANCIEN MEMBRE DE L’ATELIER LYRIQUE D’OPERA FUOCO
La parfaite connaissance de la voix et du répertoire sont tout aussi exceptionnels chez David (Stern) que sa générosité et sa bienveillance à l’égard des jeunes chanteurs. Il a agit dans mon cas comme un révélateur, par un travail où sans cesse il repoussait les limites de ce qui me semblait être possible.
CHANTAL SANTON – ANCIEN MEMBRE DE L’ATELIER LYRIQUE D’OPERA FUOCO


TROUPE

La troupe 2024-2026

Kevin Arboleda – Basse
Kevin Arboleda – Basse
Kevin Camilo Arboleda-Oquendo est né à Medellin, Colombie, et commence ses études en chant dans la classe de Luz María Cuenca. Il est soliste en Colombie dans d’importantes productions telles que la Neuvième de Beethoven, Le Messie de Haendel et les Vêpres de la Vierge de Monteverdi.
Suite à un Erasmus en Belgique (2018-2019), il rejoint la classe de Valérie Guillorit à la Maîtrise de Notre-Dame de Paris (2019-2021), puis au Conservatoire Supérieur de Musique et de Danse de Paris depuis 2021.
Parallèlement à sa licence en chant lyrique et un DEM en Orgue, Kevin se produit régulièrement en France dans des productions telles que Le Vol du Boli (Théâtre du Châtelet 2021), Dixit Dominus de Haendel (Opéra de Clermont-Ferrand et Opéra de Vichy 2021), Requiem de Mozart (Théâtre des Champs-Elysées 2023), Passion selon Saint Jean de Bach (Opéra de Clermont-Ferrand et Collège des Bernardins 2024) et à l’étranger, lors de la tournée européenne de la Missa Solemnis de Beethoven 2023, avec la Capeilla Reial de Catalunya, sous la direction de Jordi Savall (Barcelone, Paris, Dresde) et la tournée aux États-Unis de la Maîtrise de Notre-Dame de Paris 2023, en chantant les solos du Requiem de Fauré, sous la direction d’Henri Chalet (New-York, Cleveland, Atlanta, Huntsville, Dallas et Chicago).
Dans les mois à venir, il se produira encore avec Jordi Savall lors d’une tournée européenne de Les Saisons de Haydn (Barcelone, Paris, Toulouse et Dresde) et en août, dans le prestigieux Festival de Salzbourg avec la Neuvième Symphonie de Beethoven.
Clara Barbier-Serrano – Soprano
Clara Barbier-Serrano – Soprano
La soprano Clara Barbier Serrano , “Jeune Talent” de l’académie Jaroussky 2022-23 et de Oxford Lieder termine actuellement un Diplôme d’Artiste en musique et création contemporaine au Conservatoire National Supérieur de Paris. Elle est diplômée de l’opéra studio du Royal College of Music à Londres en 2022 et d’un Bachelor de la Hochschule für Musik de Leipzig en 2020.
Ses rôles d’opéra incluent le 1. Knabe et Taumännchen à l’opéra de Leipzig, Papagena au Verbier Festival Academy, Rodelinda, Königin der Nacht, Controller (Flight de J. Dove) au Royal College of Music, Queen of the Night avec Oxford Opera Company, Anne Page avec British Youth Opera, Olympia avec l’Avant-scène Opéra à Neuchâtel, Autonoe (doublure) à l’opéra de Montpellier, et La Petite Sirène dans l’opéra éponyme de Regis Campo pour une co-production des opéras de Nice, Toulon, Marseille, Avignon et l’Arcal.
Sa passion pour le Lied et la mélodie la mène se produire en récital à l’opéra d’Amsterdam (foyer), la Schumannhaus à Leipzig, LIFE Victoria Barcelona, Oxford Lieder Festival, Britten Pears festival, Aurora festival (NL), Bloomsbury Festival, London Song Festival.
Ayant été boursière de la Andrea Bocelli Foundation, elle partage depuis 2020 plusieurs fois la scène avec Andrea Bocelli en Italie et à l’international.
Née à Montpellier, Clara joue du violon, chante en maîtrise et s’intéresse aux langues et à la formation musicale avant de se spécialiser dans le chant. Elle est lauréate du Concours de Béziers (2019), du concours de Gordes (2022), de l’International Lied Duo competition à Groningen (2019), Lies Askonas competition (2022) et ASAO Nuevas Voces à Séville (2024).
Les projets interdisciplinaires et de musique contemporaine forment une partie importante de son activité : elle collabore avec de multiples compositeurs et compositrices pour des créations, entre autre Rhona Clarke, Lise Borel, Alexandros Markeas, Martin Matalon.
Ses futurs engagements incluent des représentations au Festival Manifest à L’IRCAM, à l’opéra de Massy, aux Arènes Lyriques de Montmartre, à l’opéra de Marseille. Elle intègre en 2024 la 6eme génération d’artistes de la troupe Opera Fuoco.

Site Internet de Clara Barbier-Serrano

Vincent Guérin – Ténor
Vincent Guérin – Ténor

Vincent Guérin commence la musique à l’âge de cinq ans avec le piano. Ayant un attrait tout particulier pour la polyphonie, il se passionne très tôt pour le cor d’harmonie et joue dans plusieurs orchestres symphoniques et d’harmonie.

Bercé au quotidien par la voix de sa mère, à la fois chanteuse et accompagnatrice, il se tourne vers le chant lyrique et intègre à dix-huit ans la classe de Jean-Louis Serre au CRD du Val-Maubuée. Il obtient son DEM en 2020. Alors âgé de vingt-trois ans, il est admis en premier nommé au Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris, et obtient sa licence dans la classe de Céline Laly, en 2023. Il fait partie intégrante des solistes de l’UNESCO.

Depuis 2020, Vincent se perfectionne aux côtés de chanteurs emblématiques tels que Neil Shicoff ou encore Anne Sofie Von Otter. Il s’est déjà produit en soliste avec orchestre dans le « Requiem » de Mozart,  » La Petite Messe Solennelle » de Rossini, « La Création » de Haydn ou encore « Les Chants et Danses de la Mort » de Moussorgski. En juin 2023, il chante le rôle de Fernando (La Doña Francisquita, Alma Vives) avec l’orchestre des Compagnons Lyriques, au Château Ernest, à Tantonville, ainsi que le rôle du Docteur Gérard dans l’opérette La Veilleuse, de Louisa Puget, avec la Compagnie Au temps pour elle.

En Novembre 2023, il remporte le 1er Prix du Concours International des Symphonies d’Automne de Macon, ainsi que le prix de l’Orchestre et des Technicien et le prix Génération Opéra. Il sera membre de l’académie de l’Opéra Comique pour la saison 2024-2025. Il incarnera également les rôles de Max, dans le Freischütz (Weber/Berlioz) aux côtés de Vincent Letexier, au Festival de Jaugettes en juin 2024, et de Tamino (Die Zauberflöte, Mozart), avec le Labopéra Seine-et-Marne de mars à mai 2025.

Max Latarjet – Baryton-basse
Max Latarjet – Baryton-basse

Passionné dès son plus jeune âge par le chant lyrique, Max Latarjet commence à prendre des cours de chant dès l’âge de 5 ans au conservatoire du XIXème arrondissement de Paris dans la classe de Florence Godefroy et d’Edwin Baudo. Il participe à plusieurs productions en tant qu’enfant-soliste dans les opéras Der Jasager de Kurt Weill, ou encore Brundibar de Hans Krasa.

En 2012, il intègre la maîtrise de Claire Marchand au Conservatoire de Vincennes où il suit des cours de chant avec Jean Philippe Zielinsky. C’est alors qu’il participe à de nombreuses productions qui lui donnent le gout de la scène telles que le Roman de Renart de Coralie Fayolle mis en scène par Vincent Tavernier où il y tient le rôle du RoI.

En septembre 2016, il intègre le Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs au CRR de Paris dans la classe d’Elsa Maurus et ensuite celle de Florence Guignolet. Il participe à de nombreux projets dans des lieux prestigieux comme le Théâtre des Champs Élysées, l’Opéra-Comique, La Seine Musicale, Le Théâtre de l’Athénée et la Philharmonie de Paris.

En 2019, il participe à une performance avec le Tanztheater Wuppertal, compagnie de Pina Bausch à Essen. Avec la compagnie Cosa Sento il interprète Figaro dans Les Noces de Figaro de Mozart au CDBM du Perreux-sur- Marne. Il crée en parallèle son association culturelle, Ginette avec laquelle il créé et mets en scène avec Pauline Jolly L’enfant et les Sortilèges de Ravel. En 2021, il interprète Dulcamara dans l’Élixir d’amour de Donizetti avec la compagnie Cosa Sento et dans le cadre de ses études au CRR de Paris Leporello dans Don Giovanni de Mozart etle rôle d’Astucio dans La Débutante de Auber, mis en scène par Florence Guignolet dans le théâtre du CNSAD.

En 2022, il intègre le CNSM de Paris dans la classe d’Elene Golgevit. Il participe alors en choeur avec Sebastien Daucé à une Cantate de Bach et des Motets de Schutz et un projet Brahms dirigé par Lionel Sow. Il intègre la classe de Jeff Cohen avec Mélanie Bracale et développent ensemble un programme autours de la Nuit.

En 2024, il intègre la 6e génération de l’académie Opera Fuoco, dirigée par David Stern.

Serafima Liberman – Soprano
Serafima Liberman – Soprano

Serafima Lieberman est née à Moscou. Dès son plus jeune âge, elle étudie dans une école de théâtre. En 2017, après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, Serafima entre à l’Institut du théâtre et de l’art vocal (GITIS), où son maestro et metteur en scène était Georgy Isaakyan – directeur artistique du théâtre Natalia Sats. Le premier professeur de Serafima fût Tamara Sinyavskaya. À l’université, elle reçoit une bourse de l’artiste honoré de Russie Lev Leshchenko pour ses excellentes notes et ses performances exemplaires. Après avoir obtenu son diplôme en 2021, elle entre au conservatoire de Paris – l’École normale de musique de Paris Alfred Cortot.

En 2022, elle entre à l’Académie de musique et de danse de Jérusalem, en Israël. Depuis 2022, elle travaille en tant que soliste au Studio de l’Opéra lyrique de Jérusalem.En 2023, elle remporte la deuxième place au Concours international de chant de Jérusalem. Sur la scène lyrique, Serafima a notamment interprété les rôles suivants : Despina et Fiordiligi (Cosi FanTutte, Mozart) ; Helene (Midsummer Night’s Dream, Britten) ; Rosalinda (Die Fledermaus,Strauss) ; Giulietta (I Capuletti e I Montecchi, Bellini) ; Musetta (La Boheme, Puccini) ; Alcina(Alcina, Haendel).

Cécile Madelin – Mezzo-soprano
Cécile Madelin – Mezzo-soprano

Cécile Madelin, mezzo-soprano franco-allemande, s’initie à la musique dès son plus jeune âge avec la viole de gambe. À huit ans, elle intègre la Maîtrise de Paris, où elle découvre sa passion pour le chant et la scène. Diplômée avec mention très bien du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 2020, elle bénéficie des conseils d’Élène Golgevit puis de Christine Schäfer lors de son échange à la Musikhochschule Hans Eisler de Berlin.

Récompensée aux concours de mélodie de Gordes et de jeunes chanteurs de l’Opéra d’Avignon, depuis elle incarne Chérubin dans Les Noces de Figaro (Tournée en France) et Rosita dans Un mari à la porte d’Offenbach (Compiègne, Bruxelles, Cologne). À l’Opéra de Montpellier elle interprète le rôle de Mathilde dans Poil de Carotte on l’entendra aussi dans Giulia dans La scala di Seta de Rossini, coproduction de la Philharmonie de Paris et du CNSMDP et Paquette dans Candide de Bernstein avec Opera Fuoco.

Pour la saison 2023-2024, elle retrouve Chérubin au Festival des Concerts au coucher de soleil dirigé par Cyril Diederich, incarne Didon dans Didon et Enée au Burghof de Lörrach. Elle est membre de l’Académie de l’Opéra de Monte-Carlo et y fera ses débuts dans le rôle de l’Enfant dans L’Enfant et les sortilèges de Ravel. Elle reprend également Yniold dans Pelléas et Mélisande de Debussy, mis en scène par Patrice Caurier et Moshe Leiser au théâtre de l’Athénée et à l’Opéra de Clermont-Ferrand. Elle est lauréate du Fonds Tutti de 2024.

 

Site Internet de Cécile Madelin 

Lucas Pauchet – Ténor
Lucas Pauchet – Ténor

Après avoir commencé le violon à l’âge de cinq ans et chanté en chœur durant toute son enfance, Lucas Pauchet poursuit, parallèlement à ses études générale,  ses études de violon, d’analyse et d’harmonie, puis se tourne vers le chant lyrique ; il parachève en 2024 sa formation au Conservatoire National Supérieur de Paris, où il donnera son récital de Master en juin.

Au cours de ses études au Conservatoire, il a chanté, entre autres, le Marin dans  Dido and Æneas de Purcell.

Parmi les projets de sa jeune carrière, un concert consacré à Mozart à la salle Gaveau à Paris en avril  2024, aux côtés de Sabine Devieilhe ainsi que le Comte Almaviva dans une version pour jeune public du Barbier de Séville de Rossini.

 

Site Internet de Lucas Pauchet 

Margaux Poguet – Soprano
Margaux Poguet – Soprano

Margaux Poguet débute sa pratique artistique par le basson, le théâtre et le chant au conservatoire de Bourges. Elle se forme ensuite au DSJC/Jeune chœur de Paris et au CNSMD de Paris dont elle sort diplômée en juin 2023 à l’unanimité avec les félicitations du jury.

On a récemment pu l’entendre en soprano solo des II et IVe symphonies de Mahler, dans le cycle des Nuits d’été d’Hector Berlioz avec l’orchestre des lauréats du Conservatoire de Paris, ainsi que dans un programme de Lieder de Schubert orchestrés à l’abbaye aux Dames de Saintes et le Jeune orchestre de l’abbaye (dir. JF Heisser). En 2023/2024, elle participe également à la comédie musicale « A funny thing happened on the way to the forum » de S.Soudheim (Domina, doublure) au Lido 2 Paris.

Très sensible à la création contemporaine, elle crée régulièrement des œuvres de jeunes compositeurs et compositrices de sa génération.

Sa formation professionnelle est également orientée par sa sensibilité littéraire : elle passera notamment deux années en classes préparatoires hypokhâgne/khâgne puis rédigera un master de recherche en philosophie, avant d’emprunter totalement le chemin des études de chant.

Margaux est lauréate du tremplin Fonds Tutti 2024, concours Raymond Duffaut, Gaston Litaize, des fondations Royaumont, Meyer et Lions club de France, ainsi que des académies Ravel et Villecroze.

En 2024/2025 sortira son premier disque pour le label Mirare, enregistré grâce au soutien du mécène Patrick Petit. Durant la saison, elle chantera également au théâtre de l’Athénée, opéra de Reims, Tourcoing, Compiègne, ainsi qu’au festival de Saint-Céré.

Thaïs Raï-Westphal – Soprano
Thaïs Raï-Westphal – Soprano

Thaïs Raï-Westphal se forme actuellement au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris auprès de Chantal Mathias et Anne Le Bozec. Parallèlement à ses études, Thaïs interprète le rôle de Ida dans Die Fledermaus de Strauss lors d’une co-production avec la Philharmonie et le CNSM de Paris, le rôle de Pamina dans La Flûte enchantée de Mozart à l’abbaye de Royaumont mise en scène par Jean-François Sivadier.

Elle interprète les rôles de Vénus et Dorine dans Thésée de Lully avec Les Talents Lyriques à Vienne, Bruxelles et au Théâtre des Champs-Élysées sous la direction de Christophe Rousset et vient de faire un enregistrement discographique avec Karine Deshayes. Thaïs a remporté plusieurs prix aux Concours de Canari, Nîmes et Béziers. Prochainement elle interprétera les rôles d’une captive, d’une bergère et sera la doublure de Jonathas dans David et Jonathas de Charpentier à L’Opéra de Caen, Nancy, Luxembourg, Madrid et au Théâtre des Champs-Elysées sous la direction de Sébastien Daucé et Jean Bellorini à la mise en scène.

En 2025, elle interprétera le rôle de Crobyle dans Thaïs de Massenet à l’Opéra du Capitole de Toulouse, le rôle de Suzanne dans Les noces de Figaro sous la direction de Mariame et Paul Daniel.

Site de Thaïs Raï-Westphal

Julien Ségol – Basse
Julien Ségol – Basse

Cette année Julien a fait ses débuts au Longborough Festival Opera dans le rôle de Pluton (L’Orfeo) avec l’ensemble La Serenissima, mis en scène par Oliva Fuchs, et en tant que Sarastro (La Flûte enchantée) dans une mise en scène de Jean-François Sivadier, dirigé par Emmanuel Olivier (Abbaye de Royaumont) ainsi qu’au Labopéra Bretagne avec l’Orchestre de chambre des Côtés d’Armor dirigé par Sébastien Taillard. Parmi ses autres rôles récemment incarnés sur scène, citons La Mort (Der Kaiser von Atlantis) au Grand Théâtre de Luxembourg dans un projet ENOA sous la direction de Corinna Niemeyer avec l’Orchestre de Chambre du Luxembourg, ou encore le Baron Gondremark (La Vie parisienne) au Nouveau Siècle (Lille) avec l’orchestre de Douai.

Julien se produit aussi régulièrement en concert : en basse solo dans la Fantaisie op. 80 de Beethoven sous la baguette de Jean-Claude Casadesus avec l’Orchestre de Picardie (Lille Piano Festival), dans la 9e Symphonie de Beethoven sous la direction de Bar Avni avec l’orchestre Bayer-philharmoniker (Altenberger Dom), sous la direction de David Robertson avec le Deutsches Symphonie Orchester (Philharmonie de Berlin), dans la Petite Messe solennelle de Rossini avec le Chœur Régional des Hauts-de-France, ou encore dans le Ve Livre de madrigaux de Monteverdi sous la direction de Geoffroy Jourdain à l’Abbaye de Royaumont.

Le répertoire du lied et de la mélodie tient une place importante pour Julien : il est régulièrement invité en récital avec les musiciens de l’Orchestre de Paris au Festival 8 de Montcabrier, et collabore avec le quatuor à corde du Tonhain.Kollektiv (Berlin).

Artiste pluridisciplinaire passionné de danse, Julien travaille avec des chorégraphes pour des créations contemporaines, notamment avec le rôle de Wolf dans Das neue Rotkäppchen (Su-eun Lee) au Deutsche Oper de Berlin (Tischlerei), ou dans la création par Margaux Marielle-Trehoüart et la compagnie OperaLab d’une version chorégraphique de Stimmung (Stockausen), présentée dans le cadre du festival Neue Musik du Deutsches Nationaltheater de Weimar.

Plusieurs fois lauréat de la Fondation Royaumont, Julien Ségol fait partie de l’Académie Voix nouvelle 2024 et a également rejoint la 6e Génération d’Opéra Fuoco. Il a été distingué par divers prix internationaux (Prix Bach de l’Académie Internationale de Chant de Saxe, 3e Prix UFAM Schola Cantorum, finaliste FLAME Paris) et a reçu le soutien de nombreuses bourses, notamment de l’Académie Internationale d’Oxenfoord Malcolm Martineau, l’Académie Vocalis Robert Holl, ou encore l’Académie Bel Canto (Wildbad).

Après avoir et enseigné la philosophie à l’université, Julien Ségol se consacre pleinement à sa passion première : la scène lyrique. En parallèle à son parcours académique à Sciences-Po Paris et à l’EHESS, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Danse et de Musique de Paris (musicologie), et poursuit sa formation de chanteur à la Musikhochschule Felix Mendelssohn (Leipzig). Il débute dans divers lieux de renom, tels que la Philharmonie de Berlin, la Maison de la Radio RBB, l’Académie des Arts ou encore le Théâtre Delphi (Berlin). Julien est représenté par Backstage Opera Management.

 

Site Internet de Julien Ségol

Juliette Tacchino – Soprano
Juliette Tacchino – Soprano

Juliette Tacchino, soprano française est originaire de Nice, France. Elle obtient en 2018 son DEM de chant baroque au CRR de Niceet en 2022 sa licence en chant lyrique à l’Université de Montréal. Acclamée comme « excellente actrice » par Le Devoir, Tacchino poursuit actuellement son Master à la prestigieuse Curtis Institute of Music, où elle incarne les rôles de Ginevra (Ariodante),Thérèse (Les Mamelles de Tirésias, Poulenc), Bystroušky (Příhody lišky Bystroušky, Janaček), Mélisande dans la scène de la Tour(Pelléas et Mélisande, Debussy) et Sophie dans la Présentation de la Rose (Der Rosenkavalier, Strauss) sous la direction de Yannick Nézet-Séguin avec le Curtis Symphony Orchestra.

Elle excelle également dans la musique ancienne et sacré/oratorio, et a récemment fait ses débuts en tant que soprano soliste dans leRequiem de Mozart avec le Binghamton Philharmonic dirigé par Daniel Hege, a interprété The Blessed Virgin’s Expostulation de Purcell (Curtis Recitals) ainsi que l’Allegro, il Penseroso ed il Moderato de Handel sous la direction de Nicholas McGegan. « The accomplished soprano Juliette Tacchino, a delight to hear throughout » Opera News.

Juliette a récemment tourné en Floride avec David Stern et l’ensemble Opera Fuoco Obbligato, interprétant de nombreuses œuvres baroques signées Bach, Vivaldi et Rameau, parmi tant d’autres.

Site Internet de Juliette Tacchino

Marion Vergez-Pascal – Mezzo-Soprano
Marion Vergez-Pascal – Mezzo-Soprano

Marion découvre la musique en intégrant le choeur d’enfants du Conservatoire de Pau, et poursuit ensuite sa formation à la Maîtrise de Radio-France. Après des études de lettres (hypokhâgne / khâgne classique à Fénelon), elle intègre le Département Supérieur pour Jeunes Chanteurs, puis le Conservatoire National Supérieur Musique et de Danse de Paris. En 22/23 elle est nommée Révélation Lyrique de l’ADAMI, et entre en résidence à La Chapelle Musicale Reine Elisabeth. Elle est actuellement membre de l’académie Favart de l’Opéra Comique. 

Marion est parrainée par la Fondation Meyer, la Société Générale et est lauréate de l’ensemble du Palais Royal, des Frivolités Parisiennes et de l’académie Ravel.

En novembre 2022 elle a remporté le premier prix du concours international Triomphe de l’Art à Bruxelles. En septembre 2024, elle enregistrera son premier CD de mélodies espagnoles avec le label Mirare, avec le soutien du mécénat de Patrick Petit. Lors de la saison 24/25 on pourra l’entendre dans Belboul, une opérette de Massenet avec les Frivolités Parisiennes, dans La Petite Sirène, création de Régis Campo en tournée coproduite par L’Arcal et les opéras de Toulon, Marseille et Avignon. Elle est également programmée en 2025 à  l’Opéra de Saint Étienne dans le rôle de Lola dans Cavalleria Rusticana et au Festival d’Aix en Provence. 

Marion Vergez-Pascal est membre de l’Académie de l’Opéra-Comique pour la saison 2023-2024.

Site Internet de Marion Vergez-Pascal

La troupe 2021-2023

Aymeric Biesemans – Baryton
Aymeric Biesemans – Baryton

Aymeric Biesemans est un jeune baryton quimpérois de vingt-trois ans. Il commence le chant à l’âge de quinze ans et s’éprend rapidement de ce nouveau mode d’expression permettant d’extérioriser et de partager sa sensibilité à travers un langage universel.

En 2018, il intègre le CNSM de PARIS. Il s’y découvre une passion pour le répertoire allemand grâce au cours de Stephan Gens sur l’interprétation de cette musique, d’un projet autour des Knaben Wunderhorn de Mahler et d’un travail de musique de chambre sur les Goethe Lieder de Wolf dans la classe d’Anne Le Bozec. Son timbre naturellement chaleureux et puissant dans les graves lui offre une aisance pour ce répertoire.

Parmi les rôles interprétés, on peut citer Sarastro dans Les mystères d’Isisde Lachnith, Morales dans Carmende Bizet et Pandolphe dans Cendrillonde Massenet. Il est à noter qu’il est arrivé finaliste pour le concours « Opéra Jeunes Espoirs » Raymond Duffaud 2019. Dans les années à venir, il aimerait travailler les répertoires de baryton de Händel, Haydn et Mozart.

Rémy Bres-Feuillet – Contre-ténor
Rémy Bres-Feuillet – Contre-ténor

Titulaire d’une licence de droit, et après des études d’accordéon au CRR d’Avignon, Rémy Brès-Feuillet étudie le chant lyrique au Conservatoire National à Rayonnement Régional de Marseille où il perfectionne sa technique vocale auprès de Magali Damonte ainsi que Mareike Schellenberger au CRR d’Aix-en-Provence. Il reçoit entre autres les conseils de Susan Manoff, Brigitte Balleys et Sandrine Piau lors de masterclass. Prix « jeune espoir » du Centre Français de Promotion Lyrique au Concours International de la mélodie de Gordes, ainsi que premier prix Mélodie Française au concours international de chant de Marmande en 2019, il reçoit également le prix Dussurget « Jeune espoir » de la fondation Gabriel Dussurget en juin 2019.

Il fait ses débuts sur scène en interprétant le rôle de la Triade lors de la création de l’Opéra BaroKKo au Théâtre Académique de Perm (Russie) puis au Baltic House Festival en 2019 (Saint-Petersbourg) dans une mise en scène de Serge Noyelle. Au fil d’une démarche artistique originale, il travaille avec la compagnie Théâtre NoNo avec laquelle il initie une recherche autour de la voix de contre-ténor et son rapport à la théâtralité et la création contemporaine. Il collabore également en tant que soliste aux créations de l’ensemble Concerto Soave, notamment dans l’Admeto de Händel dans le rôle de Trasimède à La Criée (Marseille) ainsi que dans La contesa de numi de Caldara avec les solistes du choeur de chambre de Namur (CAV&MA).

Rémy forme par ailleurs un duo avec le jeune pianiste Yoann Pourre, avec lequel il explore le répertoire du lied et de la mélodie. Ils se produisent notamment en récital au Lavaux Classic (Lausanne), aux Musicales du Luberon (Gordes) et à la Folle Criée (Marseille).

 

Site internet de Rémy Bres-Feuillet

Anna Cavaliero – Soprano
Anna Cavaliero – Soprano

La soprano britannico-hongroise Anna Cavaliero fait partie des artistes Samling, de la City Music Foundation, du Handel House Talent Scheme et elle est membre du studio de l’Opéra de Lyon. Auparavant, elle était également une jeune artiste du Britten-Pears, de l’Alvarez avec l’Opéra de Garsington, et une artiste du Countess of Munster Recital Scheme. Anna a été demi-finaliste du concours Mozart de Londres et a obtenu le deuxième prix du concours Lies Askonas 2017.

 

Très à l’aise dans un large éventail de genres musicaux, Anna interprète un répertoire diversifié englobant l’opéra, l’oratorio, la musique de chambre, la mélodie, la musique contemporaine ainsi que la musique ancienne. Cette saison, elle chante les rôles de Bergère/ Chauve-souris/ Pastourelle/ Chouette dans L’Enfant et les sortilègesde Ravel pour l’Opéra de Lyon. Elle se produira prochainement en concert, notamment dans Les Illuminationsde Britten avec le Quatuor Echéa et dans A Child of Our Timede Tippett avec l’Orquesta Sinfónica Nacional de México. Anna a donné des récitals avec Sholto Kynoch pour Oxford Lieder et le Leicester International Music Festival. Elle a récemment interprété un programme d’airs baroques avec Julian Perkins pour le Oxford Lieder Festival 2020, et Exsultate, jubilatede Mozart avec les London Mozart Players au East Finchley Arts Festival. Elle s’est également produite en concert au Wigmore Hall, à la cathédrale de Hereford, à la chapelle du Collège Eton, au Snape Maltings Concert Hall, à la cathédrale de Southwark, à la chapelle du Kings College et à la Queen’s Gallery du Palais de Buckingham.

 

À l’opéra, Anna a interprété les rôles suivants : Belinda dans Dido and Aeneas (The Master Shipwright’s House, Deptford) ; Ground Ivy dans The Fairy Queenet Zerlina dans Don Giovanni(Waterperry Opera Festival) ; Soliste/ Mme Rossignol dans Roméo et Juliettede Blacher (Théâtre de La Croix Rousse Opéra de Lyon) ; Die Prinzessin dans The Hogboonde Maxwell-Davies (Philharmonie de Luxembourg) ; Fortuna/ Damigella/ Venere dans L’incoronazione di Poppeaet Euridice (reprise) dans Orfeo ed Euridice (Longborough Festival Opera) ; Mab / Adelaide in DovedansThe Enchanted Pig(Hampstead Garden Opera) ; Galatea dans Acis and Galatea, serenata in tre parti (Snape Maltings) ; et Pamina dans The Magic Flute(ADC Theatre Cambridge).

 

Anna a étudié l’anglais avec une bourse de chorale au Trinity College, à Cambridge, avant d’obtenir un diplôme de maîtrise avec distinction au Royal College of Music. Elle a ensuite complété ses études en troisième cycle au Mozarteum de Salzbourg avec la soprano Barbara Bonney.

 

Site internet d’Anna Cavaliero

Guy Elliott – Ténor
Guy Elliott – Ténor

Guy Elliott est un ténor basé à Londres,  il a étudié avec une bourse d’études intégrale au Royal College of Music. Pendant ses études, il était également soutenu par Help Musicians UK et le HR Taylor Trust. Guy a gagné plusieurs prix et bourses tels que le Help Musicians UK Ian Fleming Awards, le Josephine Baker Trust Scholarship et le prix JoaninhaTrust. Guy a remporté le Britten-Pears Young Artist Program Prize à la Wigmore Hall International Song Competition en 2019.

 

Guy est un soliste de concert expérimenté qui a récemment chanté des oratorios Le Messie de Haendel au Royal Albert Hall avec lEnglish Festival Orchestra ; le Requiem de Mozart à la cathédrale St. Stéphane de Vienne, avec le Wiener Domorchester ; et la Nelsonmesse de Haydn à la cathédrale de Riga (Lettonie). Il a chanté l’Évangéliste dans la Passion selon Saint Jean de Bach à plusieurs reprises. Guy a fait ses débuts sur la scène du Wigmore Hall en 2019 en chantant des extraits de La Bonne Chanson de Fauré dans le cadre du Wigmore Hall French Song Exchange. Il est aussi un interprète enthousiaste de musique contemporaine, ayant entre autres participé à une représentation du Stimmung de Stockhausen avec l’ensemble vocal Singcircle au Barbican Hall.

 

Dans le cadre de l’Opéra Studio du Royal College of Music, Guy a chanté les rôles du Prince Philippe dans A Dinner Engagement de Berkeley, Toby dans Robinson Crusoë d’Offenbach, et a doublé Sandy dans The Lighthouse de Maxwell Davies. Il a également doublé plusieurs rôles pour lEnglish Touring Opera dont Télémaque dans le Retour d’Ulysse de Monteverdi et Mercurio dans La Calisto de Cavalli. En 2019, il a chanté le rôle-titre du Docteur Miracle de Bizet  au Wexford Festival Opera. Guy a été nommé Alvarez Young Artist au festival de Garsington Opera en 2020 et en 2021.

 

Guy est également passionné par l’enseignement et a travaillé pour le département d’éducation de l’English Touring Opera en interprétant le rôle d’Olly dans Waxwings, un opéra pourenfants qui a tourné en Angleterre ainsi quà la Philharmonie du Luxembourg, Orpheus dans le concert éducatif One Step Forward. Il a également chanté des extraits de On Wenlock Edge de Vaughan Williams avec le département d’éducation du London Philharmonic Orchestra. 

➜ Site internet de Guy Elliott

Floriane Hasler – Mezzo-soprano
Floriane Hasler – Mezzo-soprano

Jeune mezzo-soprano française, Floriane Hasler est diplômée d’une licence mention Très Bien du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Après avoir appris le cor et le chant dans son enfance, elle intègre la Maîtrise de Notre-Dame de Paris (direction Lionel Sow) où elle suit l’enseignement de Rosa Dominguez. Dans ce cadre, elle se familiarise avec la musique médiévale et se perfectionne en musique ancienne, son domaine de prédilection. Suite à son entrée au CNSMDP en 2017, elle se penche sur un répertoire plus tardif, appuyée par ses professeurs Chantal Matthias, Florence Boissolle etc. Elle y découvre par ailleurs le théâtre lyrique avec Emmanuelle Cordoliani.

La jeune mezzo est alors retenue pour plusieurs projets où elle tient des parties solistes, tels que les cantates BWV 3 et BWV 106 de J.S Bach (direction Masaaki Suzuki puis Stephan MacLeod), la re-création de l’Opéra Giove in Argo d’Antonio Lotti où l’entend dans le rôle de Diane (direction Léonardo García Alarcón) ou encore une master classe donnée par Barbara Hannigan et retransmise en direct de l’Opéra Comique.

C’est à l’âge de 23 ans que Floriane Hasler fait ses premiers pas sur scène aux Opéras de Versailles, Bordeaux et Caen où elle reprend le rôle de la troisième Grâce dans l’Orfeo de L. Rossi (direction Raphaël Pichon, mise en scène Jetske Mijnssen). Passionnée de J.S Bach, elle se produit dans le Magnificat (direction Marzena Diakun) ainsi que dans la Passion selon Saint Jean (direction Simon Proust) où elle tient successivement les parties d’alto solo. Elle est également sollicitée par l’ensemble Correspondance (direction Sébastien Daucé) où elle interprète des extraits d’oeuvres de H.Purcell.

Peu après, elle enregistre la Descente d’Orphée aux Enfers de M.A Charpentier avec l’ensemble Desmarest (direction Ronan Khalil) dans le rôle de Proserpine (paru chez Glossa). Du même compositeur, elle incarne l’Architecture dans Les Arts Florissants au sein de l’ensemble Marguerite Louise (direction Gaëtan Jarry). Elle collabore par la suite avec le Poème Harmonique (direction Vincent Dumestre) avec lequel elle chante à de nombreuses occasions le Miserere de Clérambault. Il lui tient également à coeur de faire vivre le répertoire contemporain, c’est pourquoi elle se joint à l’ensemble Le Balcon (direction Maxime Pascal et Alphonse Cemin), notamment pour un programme autour de Voix de Claude Vivier.

Dernièrement, elle s’est jointe aux Ambassadeurs (direction Alexis Kossenko) avec lesquels elle a enregistré Achante et Céphise de J.P Rameau dans le rôle de la Troisième Prêtresse de l’Amour (à paraître prochainement chez Warner Classics). On pourra l’entendre prochainement à l’Opéra Royal de Versailles dans l’Egisto de F. Cavalli sous la direction de Vincent Dumestre où elle tiendra les rôles de Didone et de Volupia. Floriane Hasler vient récemment d’intégrer la 5ème génération de l’atelier lyrique d’Opera Fuoco dirigé par David Stern.

Site internet de Floriane Hasler

Daegyun Jeong – Baryton
Daegyun Jeong – Baryton

Le baryton lyrique Daegyun Jeong est né en Corée du Sud en 1994. De 2013 à 2017, il a étudié le chant au Conservatoire de musique de Yong Siew Toh à Singapour avec le professeur Alan Lee Bennett.

Au cours de ses études, il s’est produit dans divers concerts, chantant des œuvres de Bach, Mozart et Haydn dans des salles renommées telles que l’Opéra de Daegu, le Centre d’art Suseung et le Daegu Citizen Hall. Il a également été entendu sur plusieurs radios coréennes. En octobre 2017, Daegyun Jeong a commencé un master à la Hochschule für Musik und Tanz Köln, avec une spécialisation en opéra et en concert dans la classe des professeurs Mario Hoff et Johannes Martin Kränzle. Au cours de la saison 2017/18, il a fait ses débuts au Théâtre d’Aix-la-Chapelle dans le rôle du Forestier dans Das schlaue Füchslein (Příhody lišky Bystroušky), et au Cuvilliéstheater de Munich en 2018, il a interprété Guglielmo dans Così fan tutte (Mozart).

 

Daegyun Jeong est membre de l’Opera Studio NRW (Allemagne) depuis 2019 et il s’est produit sur scène au Théâtre de Dortmund dans le rôle du 3ème noble dans Lohengrin(Wagner). À l’Opéra de Wuppertal, on a pu l’entendre dans le rôle de Schaunard dans La Bohème (Puccini). Au cours de la saison 2020/21, il se produira au Aalto Theater Essen dans le rôle de Leuthold dans Guillaume Tell (Rossini), au Musiktheater im Revier dans le rôle de Yamadori dans Madama Butterfly (Puccini), à l’Opéra de Wuppertal dans le rôle de Samuel dans The Pirates of Penzance (Sullivan), puis de nouveau dans le rôle de Shaunard ainsi que dans celui de Duphol dans La traviata (Verdi).

Eugénie Joneau – Mezzo-soprano
Eugénie Joneau – Mezzo-soprano

Mezzo-soprano française, elle effectue ses études au Conservatoire de Lyon auprès de Pierre Ribemont, puis se perfectionne avec Anaïk Morel, Jane Thorner, Irene Kudela et Marie-Claude Papion.

Au cours de ses études, elle incarne Orphée (Orphée et Eurydice) et Didon (Didon et Énée).

Elle est invitée à chanter La Petite Messe solennelle de Rossini à Lyon et ainsi que le rôle de  Lou (L’Homme qui titubait dans la guerre d’Isabelle Aboulker) dans les grands salons de l’Hôtel de Ville de Lyon.

En 2018, elle gagne le 1er prix Opéra et le 1er prix Mélodie du Concours de chant de Mâcon.

Elle fait ses débuts dans le rôle de la 3e Dame (Die Zauberflöte), sous la baguette de Quentin Hindley.

En septembre 2019, elle intègre l’Opéra Studio de l’OnR et participe aux productions de Rusalka (3èmeNymphe), L’Heure Espagnole (Concepcion) et Marlène Baleine.

En 2020/21 elle y chantera notamment le rôle de la Mère dans Hansel et Gretel, The German Mother, the Danish lady et the Newspaper seller dans la Mort à Venise et celui de Kate Pinkerton dans Madame Butterfly.

Site internet d’Eugénie Joneau

Gautier Joubert – Basse
Gautier Joubert – Basse

Gautier Joubert découvre le chant lyrique pendant ses études en classes préparatoires scientifiques, au lycée Sainte-Geneviève de Versailles. Tout en enseignant les mathématiques, il est élève du CRR de Reims pendant trois ans et rejoint les choeurs de l’ELCA pour plusieurs productions à l’Opéra de Reims et au Théâtre des Champs-Elysées.

En janvier 2017, il interprète le rôle d’Oroveso (Norma) avec l’orchestre des Concerts d’Athalie. En mars 2018, il débute dans le rôle de Zaretsky (Eugène Onéguine) à l’Opéra de Reims. Il est ensuite Zuniga (Carmen) pour l’Orchestre Ut cinquième, Angelotti (Tosca) pour l’Orchestre Symphonique et Lyrique de Paris, et Sarastro (Die Zauberflöte) pour les compagnies Pro’Scenio et ArtemOise, et se produit plusieurs fois en Suisse en récital.

Dans l’oratorio, il interprète la Messa di Gloria de Puccini, le Requiem de Mozart avec l’ensemble VociHARMONIE ainsi que le Stabat Mater de Dvořák avec le Choeur Montjoie.

En septembre 2019, il arrête l’enseignement pour rejoindre l’Opéra Studio de l’Opéra national du Rhin, où il participe notamment au concert d’ouverture de la saison, à la production de Parsifal et à la création des Rêveurs de la lune.

Il a récemment pris part à des masterclasses de Malcolm King, Lionel Sarrazin, Patricia Ciofi et Chris Merritt.

Il rejoint en 2021 la cinquième génération de l’atelier lyrique d’Opera Fuoco.

Site internet de Gautier Joubert

Iryna Kyshliaruk – Soprano
Iryna Kyshliaruk – Soprano

Née en Ukraine, Iryna Kyshliaruk commence ses études musicales à l’Académie des Arts de Kiev, tout d’abord dans les classes de violoncelle et de composition, avant d’y intégrer la classe de chant de Maria Stefiuk, puis elle se perfectionne au CNSM de Paris auprès d’Elène Golgevit ainsi que de Stephan Genz (répertoire allemand), Anne Le Bozec (Lied et mélodie), Jeff Cohen (Lied et mélodie) ou encore Kenneth Weiss (répertoire baroque). Passionnée par le répertoire allemand, Iryna Kyshliaruk étudie également à Leipzig auprès de KS Pr. Regina Werner. Elle est lauréate du Concours de chant de Mâcon et Concours de Lied et Mélodie de Gordes.

Elle fait ses débuts sur scène dans le rôle de l’Amour (Orfeode Gluck) à l’Opéra Studio de Kiev. En 2018 elle débute dans le rôle de Cléopâtre (Giulio Cesare) dans le cadre d’une collaboration entre le CNSMDP et la Philharmonie de Paris.

En concert, elle chante le rôle d’Eve (Die Schopfung) sous la direction de David Reiland à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Pendant les saisons 2018-2019 elle s’est produite en concert à l’Opéra National de Kiev sous la direction de M.Diadura, au Festival de Paris avec Jeff Cohen et Sahy Ratianarivo, au Festival de l’Histoire de l’Art de Fontainebleau avec Kenneth Weiss, à “l’École des Filles” avec Anne Le Bozec et Yun-Ho Chen ainsi qu’en récital au Nohant Festival Chopin avec Yun-Ho Chen. Elle retrouve également Anne Le Bozec au Festival de Fénétrange, et Yun-Ho Chen pour Le Festival de Croissy.

Plus récemment elle chante en concerts à la Salle Cortot et à l’Opéra d’Avignon au Festival “Fieffés Musiciens et participe aux résidences de Royaumont et de la Cité de la Voix.

Pendant la saison 2021-2022 Iryna fera ses débuts à l’Opéra de Saint-Etienne et à l’Opéra de Rouen.

Iryna a été soutenue par la Fondation Royaumont, la Fondation de France, la Fondation Meyer, la Fondation Goélands, la Société Générale, la Fondation « L’or du Rhin », la Bourse Ute, le Fonds Kriegelstein et Patrick Petit.

Solène Laurent – Soprano
Solène Laurent – Soprano

Solène Laurent débute la musique à l’âge de quatre ans.  Parallèlement à la chorale du conservatoire, sous la direction d’Olivier Frontière, elle découvre respectivement la danse, le hautbois, le piano puis le chant. En 2007, elle intègre la Maîtrise de Notre-Dame de Paris, dirigée par Lionel Sow et Emily Fleury. Elle fait ses premières armes en tant que soliste dans de nombreuses manifestations musicales : événements religieux, concerts, enregistrements, notamment dans Le Livre de Notre-Dame, création mondiale dans le cadre du Jubilé de Notre-Dame de Paris, en 2013.

L’année suivante, Solène intègre le département supérieur pour Jeunes Chanteurs au CRR de Paris, dans la classe de Florence Guignolet. Elle chante les rôles de Cupidon (Orphée aux Enfers d’Offenbach, 2016), du Prince Orlovsky (La Chauve-Souris, Johann Strauss, 2017), et de Geneviève (Pelléas et Mélisande, Debussy, 2018),  mis en scène par Florence Guignolet.

En 2017, elle obtient brillamment son DEM. Elle participe en janvier 2019 aux Préludes à la Philharmonie de Paris, et chante l’air de La Habanera, de Carmen, au Théâtre des Champs-Elysées, en juillet 2019, à l’occasion d’un concert pour Amnesty International. Elle obtient son Prix de Perfectionnement au DSJC avec les félicitations du jury et un prix spécial pour la mise en scène. Solène poursuit actuellement ses études au CNSMDP et intègre en 2021 l’Atelier Lyrique d’Opera Fuoco.

Halidou Nombre – Baryton
Halidou Nombre – Baryton

C’est après avoir été ingénieur aéronautique, et banquier qu’Halidou décide de se consacrer pleinement à la scène lyrique, sa passion première. En parallèle de son parcours académique, il fait ses premiers pas sur les planches dans le registre de la comédie musicale avant de rejoindre un big band soul interprétant ainsi les grands classiques de la motown. Intéressé par la danse, il intègre pendant ses études supérieures la compagnie de danse contemporaine de la Sorbonne. Le désir de toujours travailler sa voix le mène vers le répertoire lyrique qui s’impose dès lors à lui comme une révélation. Il débute sa formation à Saint Ouen auprès de Frédérique Epin et Aurélie Courtot, avant de se perfectionner auprès de Pierre Catala et de Guillemette Laurens. Titulaire d’un Diplôme d’Étude Musicale du CRR Paris, Halidou intègre fin 2018 son cycle concertiste dans la classe d’Elsa Maurus dont il sortira diplômé en 2020. Il participe à de nombreuses master classes parmi lesquelles on retiendra celle sur l’étude des rôles de Don Giovanniet du Comte dans les Noces de Figarode Mozart avec le maestro Ruggero Raimondi. En septembre 2020, Halidou devient artiste résident à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth pour laquelle il reçoit une bourse. Il collabore dès lors avec les maîtres en résidence José Van dam et Sophie Koch. En 2021 il est lauréat de l’Académie Orsay-Royaumont et intègre l’Atelier Lyrique d’Opera Fuoco dirigé par David Stern.

Véritable amoureux de la scène, Halidou s’est illustré dans de nombreux rôles depuis ses débuts à la fois en opéra et en opérette sans oublier le répertoire de musique de chambre et de lied qu’il a su aborder auprès de Jean-Marc Pont Marchesi avec lequel il se produit en récital. Il s’est également essayé à la mise en scène notamment avec une production de Didon et Enéeà l’Hotel Gouthière à Paris. Parmi ses prises de rôle, citons Don Alfonso dans Cosi Fan Tuttede Mozart au PBA de Charleroi, Escamillo dans Carmende Bizet au théatre royal de Mons en 2020, Golaud dans Pelleas et Melisandede Debussy, Mercutio dans Roméo et Juliettede Gounod en 2018, The fairy queende Purcell (Drunken poet et Hymen), Geneviève de Brabantd’Offenbach (Grabuge), Elle est à vous de Maurice Yvain (René) en 2017, Le dialogue des carmélitesde Poulenc (Le Marquis de la force) en 2016, Don Giovanni de Mozart (Leoporello) et Il matrimonio segretode Cimarosa (Geronimo) en 2015. En 2019 il participe à la création de l’Opéra contemporain Jungleinspiré du livre de Kipling à l’opéra de Limoges, de Bordeaux et de Tours.

Pour la saison 2020/2021 on le retrouvera entre autre en tournée avec Les frivolités parisiennes dans « Normandie » de Paul Miraski dans le rôle de Victor, dans une reprise de Jungleà l’opéra de Tours puis à l’opéra de Massy, et dans Platéede Rameau mise en scène par Stephane Delbassé dans le rôle de Jupiter. Il sera également au Festival d’Aix en Provence en juin 2021 dans le cadre de son académie (opéra de ci de là).

Il reprendra pour les deux saisons suivantes le rôle de Golaud dans une nouvelle création de l’opéra Pelléas et Mélisandede Debussy mis en scène par Moshe Leiser et Patrice Caurier à L’opéra de Vichy et de Clermont Ferrand puis en tournée nationale.

Site internet d’Halidou Nombre

Thomas Ricart – Ténor
Thomas Ricart – Ténor

Thomas Ricart découvre le chant au sein de la maîtrise Saint Louis de Gonzague de Paris sous la direction de Rémi Gousseau. Il y découvre les grandes œuvres du répertoire choral et participe à plusieurs tournées et opéras en Europe. Puis, à l’issue de ses études de commerce à l’ESSEC, il intègre le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris en 2016 pour se consacrer à la musique. Il y reçoit notamment les précieux conseils d’Alain Altinoglu, Alain Buet, Emmanuelle Cordoliani, Stephan Genz, Hartmut Höll, Anne Le Bozec, Bruno Mantovani, Susan Manoff, Hervé Niquet, Olivier Reboul, Sabine Vatin ou Vincent Vittoz.

Dans les prochains mois, il chantera le rôle du Prologue dans The Turn of the Screw de Britten sous la direction d’Alexander Brieger dans une mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman en février 2021. Puis il incarnera Gernando dans L’isola disabitata de Haydn avec Le Studiopéra en mars 2021 et sera le ténor solo de la Passion Selon Saint Mathieu de Bach au Cirque d’Hiver sous la direction de Xavier Ricour.

Thomas Ricart se consacre également avec bonheur au répertoire de chambre qu’il explore avec la pianiste Katia Weimann. Ils se forment pendant trois ans auprès d’Anne Le Bozec et bénéficient également des précieux conseils de Susan Manoff et d’Hartmut Höll. En août 2020, ils participent au Festival d’été de France Musique dans un programme de mélodies françaises.

Thomas Ricart est soutenu par la fondation Porosus.

Site internet de Thomas Ricart

Léo Vermot-Desroches – Ténor
Léo Vermot-Desroches – Ténor

Le ténor Léo Vermot-Desroches étudie au conservatoire supérieur de Paris dans la classe de Valérie Guillorit et termine son cursus en 2022 avec un master mention Très Bien à l’unanimité avec les Félicitations du jury. En 2019 il est lauréat de la promotion Ravel de l’Académie Jaroussky, puis il intègre en 2021 l’Atelier Lyrique d’Opera Fuoco et en 2022 la première promotion de Génération Opera.

 Lauréat de l’édition 2020 du concours international de chant lyrique de Marmande, il reçoit le Premier Prix Opéra et le Premier Prix Mélodie. En 2021, il remporte aussi le Deuxième Prix et le Prix du Public au concours de chant Lyrique d’Arles et les deux mêmes récompenses au Concours International de Chant Lyrique de Canari.

Jouant sur des vocalités contrastées, Léo Vermot-Desroches aborde sur scène des rôles tels que Tamino dans La Flûte Enchantée de Mozart, le Chevalier de la Force des Dialogues des Carmélites de Poulenc, Peter Quint dans le Tour d’écrou de Britten, Don Ottavio dans Don Giovanni de Mozart, ou encore Énée dans Didon et Enée de Purcell. On a pu l’entendre dernièrement au théâtre de l’Athénée à Paris ou à l’opéra de Dijon dans le Couronnement de Poppée de Monteverdi (Soldato1 et Lucano) dirigé par Vincent Dumestre, dans Ariane à Naxos de Strauss (Scaramuccio) à l’opéra de Limoges dirigé par Robert Tuohy, à la salle Cortot pour neufs soirées autour du Lied allemand, ou encore dans divers récitals d’opéra à la Tour Eiffel ou à la Sainte Chapelle.

Prochainement, Léo se produira au Festival d’Aix-en-Provence dans Salomé de Strauss (1er Juif) dirigé par Ingo Metzmacher ou encore au festival La Grange aux Pianos pour La Bohème de Puccini (Rodolfo) avec la compagnie Opera Fuoco. On pourra aussi l’entendre en récital, au Festival de Lagrasse, ou à l’abbaye de Royaumont pour un programme Orgue et Voix avec Lucile Dolat.

Dans la prochaine saison Léo interprétera, le role principale dan l’Auberge du Cheval Blanc de Benatzky (Leopold) à l’opéra de Marseille, le Chevalier Des Grieux dans Manon de Massenet à l’opéra de Saint-Étienne, Vichy et Massy avec la compagnie Op’la, San Giovanni dans l’opéra baroque Il Terremoto de Draghi à Malte avec le Poème Harmonique, Peppe dans Rita ou le Mari Battu de Donizetti à l’opera de Tours, Bastien dans Bastien et Bastienne de Mozart avec l’opéra d’Avignon, ou encore en Malcolm dans Macbeth de Verdi à l’opéra de Saint-Étienne. On pourra l’entendre dans différents récitals et concerts, à l’opéra de Montpellier pour une soirée Lyrique avec l’Orchestre National Montpellier/Occitanie ou encore dans la Petite Messe Solennelle de Rossini dans la saison de l’opéra de Bordeaux. Par ailleurs, le jeune ténor français se produira dans plusieurs récitals au Théâtre Impérial de Compiègne avec lequel il entame une collaboration à long terme.

Site internet de Léo Vermot-Desroches


La troupe 2017-2020

Julie Goussot – Soprano
Julie Goussot – Soprano

➜ Site internet de Julie Goussot 

Matthieu Walendzik – Baryton
Matthieu Walendzik – Baryton
Justine Vultaggio – Mezzo-soprano
Justine Vultaggio – Mezzo-soprano
William Shelton – Contre-ténor
William Shelton – Contre-ténor
Louis Roullier – Baryton-basse
Louis Roullier – Baryton-basse
Bastien Rimondi – Ténor
Bastien Rimondi – Ténor
Theodora Raftis – Soprano
Theodora Raftis – Soprano
Anne-Lise Polchlopek – Mezzo-soprano
Anne-Lise Polchlopek – Mezzo-soprano
Cyrielle Ndjiki Nya – Soprano
Cyrielle Ndjiki Nya – Soprano
Alexia Macbeth – Mezzo-soprano
Alexia Macbeth – Mezzo-soprano
Adrien Fournaison – Baryton-basse
Adrien Fournaison – Baryton-basse
Dania El Zein – Soprano
Dania El Zein – Soprano
Olivier Gourdy – Baryton-basse
Olivier Gourdy – Baryton-basse
Adèle Charvet – Mezzo-soprano
Adèle Charvet – Mezzo-soprano
Olivier Bergeron – Baryton
Olivier Bergeron – Baryton
Marco Angioloni – Ténor
Marco Angioloni – Ténor
Juliette Allen – Soprano
Juliette Allen – Soprano
Andres Agudelo – Ténor
Andres Agudelo – Ténor

La troupe 2014-2017

Sophia Stern – Mezzo-soprano
Sophia Stern – Mezzo-soprano
Sahy Ratianarinaivo – Ténor
Sahy Ratianarinaivo – Ténor
Benoît Rameau – Ténor
Benoît Rameau – Ténor
Axelle Fanyo – Soprano
Axelle Fanyo – Soprano
Julie Prola – Soprano
Julie Prola – Soprano
Étienne de Bénazé – Ténor
Étienne de Bénazé – Ténor
Lea Desandre – Mezzo-soprano
Lea Desandre – Mezzo-soprano
Jennifer Courcier – Soprano
Jennifer Courcier – Soprano
Martin Candela – Ténor
Martin Candela – Ténor
Alexandre Artemenko – Baryton
Alexandre Artemenko – Baryton

Les Anciens

Marc Callahan – Baryton
Marc Callahan – Baryton

[ Site personnel de Marc Callahan en cours de réédition ] 

Luanda Siqueira – Soprano
Luanda Siqueira – Soprano
Sara Hershkowitz – Soprano
Sara Hershkowitz – Soprano
Clémentine Margaine – Mezzo-soprano
Clémentine Margaine – Mezzo-soprano
Caroline Meng – Mezzo-soprano
Caroline Meng – Mezzo-soprano
Natalie Pérez – Mezzo-soprano
Natalie Pérez – Mezzo-soprano
Chantal Santon Jeffery – Soprano
Chantal Santon Jeffery – Soprano
Vannina Santoni – Soprano
Vannina Santoni – Soprano

Historique des master-classes

2023

Éternelle Muse

Avec Elsa Rooke

2022

Un portrait de Giuseppe Verdi

Avec Laurent Naouri

Natures/Humaines

Avec Reri Grist

2021

Les Bohèmes

Avec Inva Mula

L’âge d’or de l’opéra russe

Avec Irene Kudela

L’univers vocal de Kaija Saariaho

Avec Kaija Saariaho

2020

Offenbach / Gilbert & Sullivan 

Avec Dame Felicity Lott

Jazz & Blues 

Avec Tierney Sutton

2019

Les plaisirs de la Seine 

Avec Karine Deshayes

La Rondine

Avec Inva Mula

2018

Mozart Ensemble(s)

Avec Barbara Bonney

Blues & Jazz

Avec Sara Lazarus

2017

Baroque à Venise

Avec Yetzabel Arias Fernandez

Au temps de Monsieur Marmottan

Avec Jeff Cohen

West Side Story

Avec Reri Grist

2016

Candide de Bernstein

Avec David Charles Abell

Baroque & Jazz

Avec Christopher Culpo

The Golden Bride

Avec Stuart Seide

Autour de Massenet

Avec Laurent Naouri

2015

Autour de John Cage

Avec Stuart Seide

Monteverdi, Cavalli, Sartorio

Avec Guillemette Laurens

Kiss me Kate de Cole Porter

Avec Jeff Cohen

Les noces de Figaro

Avec Eric-Emmanuel Schmitt

Naissance du Romantisme

Avec Véronique Gens

2014

Bernstein, Gershwin, Ives

Avec Jeff Cohen

Cosi Fanciulli

Avec Chantal Santon

2013

L’école américaine

Avec Jeff Cohen

Autour de Mozart et Haydn

Avec Laurence Dale

Les Italiens autour de Haendel

Avec Jill Feldman

2012

Autour du Mikado de Gilbert et Sullivan

Avec Richard Stuart

Chanter l’anglais, de Purcell à Britten

Avec Paul Agnew

La mélodie française

Avec François Leroux

2011

L’opéra français

Avec Jean-Paul Fouchécourt

Le Bel Canto

Avec Véronica Cangemini