Lieu

Théâtre des Champs Élysées
Catégorie

Date

Jan 21 2021

Les Grandes Voix

  • Jeudi 21 janvier 2021- 20h – Théâtre des Champs Elysées

Informations et billetterie Théâtre des Champs Elysées

Distribution :

Lawrence Brownlee

Michael Spyres

Orchestre Opera Fuoco

Direction – David Stern

***

Programme :

GIOACHINO ROSSINI
Il barbiere di Siviglia, « All’ idea di quel metallo » (LB & MS)
Ricciardo e Zoraide, « Donala a questo core » (LB & MS)
Ricciardo e Zoraide, « Teco or sarà » (LB & MS)
Zelmira, « Mentre qual fiera ingorda » (MS)
Zelmira, « Terra amica » (LB)
Elisabetta, Regina d’Inghilterra, « Deh! scusa i trasporti… » (LB & MS)
Otello, « Ah vieni, nel… » (LB & MS)

GIACOMO MEYERBEER
L’Africaine, « O Paradis » (MS)

GAETANO DONIZETTI
Dom Sébastien, « Seul sur la terre » (LB)

FRANCOIS ADRIEN BOILDIEU
La Dame blanche, « Viens, gentille dame » (MS)

ADOLPHE ADAM
Le Postillon de Longjumeau, « Mes amis, écoutez l’histoire » (LB)

GEORGES BIZET
Les Pêcheurs de perles, « Je crois entendre encore » (LB & MS)

GIUSEPPE VERDI
Rigoletto, « La donna è mobile » (LB & MS)

GAETANO DONIZETTI
La Fille du Régiment, « Ah ! mes amis, quel jour de fête » (LB & MS)

 

Un ténor, c’est bien ; deux, c’est encore mieux ! Lawrence Brownlee et Michael Spyres, somptueux chanteurs qui ont en plus le mérite d’être tous deux de grands spécialistes de Rossini, se partagent la scène du Théâtre des Champs-Élysées pour une soirée d’exception. Le programme présente des airs et duos issus des chefs-d’œuvre du bel canto italien et français du XIXe siècle, non sans incorporer quelques raretés bienvenues. Après une première partie 100% Rossini qui s’annonce fort savoureuse (extraits du Barbier de Séville et d’Elisabetta, regina d’Inghilterra, mais aussi de Zelmira ou Ricciardo e Zoraide), les chanteurs feront entendre certaines des plus belles pages du répertoire, dont quelques incontournables comme « Je crois entendre encore » (Bizet, Les Pêcheurs de perles) ou « La donna è mobile » (Verdi, Rigoletto). Meyerbeer, Boieldieu et Adolphe Adam côtoieront ainsi Verdi et Donizetti : un panorama savamment agencé de façon à mettre en lumière la virtuosité à toute épreuve des deux ténors américains les plus doués de leur génération.

Étiquettes :