Menu Fermer

L’amor conjugale – Giovanni Simone Mayr

L’amor conjugale – Giovanni Simone Mayr

TITRE

L’amor conjugale – Giovanni Simone Mayr

À PROPOS

L’amor conjugale raconte la même histoire que Fidelio de Beethoven, mais dans une adaptation très différente du texte original français de Bouilly par le librettiste italien Gaetano Rossi. Sous la plume de Giovanni Simone Mayr, l’amour conjugal n’existe pas seulement entre les deux personnages principaux Amorveno et Zeliska, mais aussi entre deux traditions théâtrales et musicales. Une union parfaite entre deux approches lyriques du nord et du sud des Alpes. Alors que l’orchestration est clairement influencée par Mozart et Haydn, l’écriture vocale est souvent purement bel canto, et ce mélange de styles est l’un des attributs les plus séduisants et uniques de cet opéra.

S’étant établi comme professeur à Bergame, Mayr a enseigné les rudiments de la musique à un jeune étudiant nommé Gaetano Donizetti, après quoi le compositeur bavarois a été salué comme le père du bel canto. Pascal Duc, qui a préparé une nouvelle édition critique pour Opera Fuoco, écrit :  » nous sommes à l’apogée du bel canto et Mayr fabrique de merveilleux ensembles vocaux – duos, trios, quatuors et sextuors – sans parler des mélodies inoubliables qui nous restent en tête jusqu’à ce que nous entendions la suivante ! Les proportions sont parfaites et en un acte de quatre-vingt-dix minutes, tout est dit – avec humour, gravité et bien sûr beaucoup de sentiment.” 

Après sa création au Teatro Nuovo de Padoue en 1805, L’amor conjugale a connu de nombreux succès célébrés dans toute l’Europe pendant des décennies. Giovanni Simone Mayr se révèle comme une figure importante dans le développement du bel canto et mérite aujourd’hui d’être reconnu pour son importante contribution au répertoire lyrique du XIXe siècle. L’amor conjugale est un trésor musical à ne pas négliger.

ÉQUIPE ARTISTIQUE

David Stern – Direction musicale

DISTRIBUTION

Chantal Santon Jeffery – Zeliska

Léo Vermot-Desroches – Amorveno

Natalie Pérez – Floreska

Olivier Gourdy – Peters

Halidou Nombre – Moroski

Guy Elliott – Ardelao

Orchestre Opera Fuoco

DATE

Dimanche 12 décembre 2021
18h00
Salle Ravel
33 rue Gabriel Péri, 92300 Levallois-Perret